La Bazoche Gouet 

 

Un peu d'histoire...



C’est au sud-ouest du département, que se situe cet ancien territoire qui a pour nom le Perche-Gouet. Il est formé au XIème siècle de la réunion de cinq baronnies. Guillaume Gouet, pour le moins remuant seigneur de l’époque, possédait en propre Montmirail, La Bazoche et Authon. Son mariage avec Mathilde d’Alluyes lui permit d’ajouter à ses possessions  Alluyes et Brou. C’est dans cette dernière ville qu’il décida de résider vers l’an 1050.

L’étymologie du mot Bazoche vient sans doute du mot latin Basilica, synonyme d’église. Le mot  Gouet, du seigneur fondateur de ce territoire. Comme la plupart des villages de l’époque, un château fort en constituait le cœur autour duquel s’entassaient les maisons des villageois abritées derrière une enceinte elle-même entourée d’eau. La guerre de Cent ans, et les combats sans fin contre les Anglais eurent malheureusement raison du château fort édifié tout près de la rivière. Il ne subsiste plus rien aujourd’hui de ces fortifications médiévales.

Pendant longtemps les seules ressources de la population locale seront bien sûr les produits des pénibles travaux dans les champs, avec l’élevage, indispensable à cette époque. Ce travail laborieux façonna peu à peu le paysage pour en faire un pays au bocage verdoyant, encore émaillé d’importants massifs forestiers. Au début du XIXe siècle, une tannerie était renommée pour la grande qualité de ses peaux. Une fabrique de chapeaux en feutre très prospère à l’époque constituait la première industrie. Pour être complet, citons encore une fabrique de tuiles et de briques, et un important commerce de bois avec la Beauce toute proche.

L’Yerre, affluent du loir, s’étire en parallèle de la route qu’emprunte le voyageur. Au milieu des pâturages et de ses berges verdoyantes coule cette jolie rivière que connaisse bien les amateurs de  pêche à la truite. Il y avait autrefois sur le territoire de la commune 6 moulins à farine, soit près d’un tous les kilomètres. La roue du dernier moulin en activité a cessé de tourner en 1988, pour être ouvert au public, sous la forme d’un écomusée. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Voilà de manière succincte la vie de notre village dans le passé !


Sur la place du village, l’imposante église Saint Jean Baptiste, classée monument historique par arrêté du 13 Avril 1907, mérite le détour. Le style néo-classique de la mairie toute proche tranche résolument avec le patrimoine bâti environnant, mais confère à l’édifice toute la noblesse que requiert cette charge. Le marché du samedi contribue à mettre de l’animation sur cette grande place, surtout en période estivale.

La foire de la Saint-Gourgon et la foire de la Saint-Martin, encore appelée foire aux poulains, viennent encore dynamiser la vie de notre commune. La foire de la Saint-Gourgon célèbre Gourgon, officier romain à la cour de l’empereur Dioclétien à Nicodémie (Izmit – Turquie) converti au christianisme et qui mourut en martyr en 303. Les paroissiens allèrent chercher des reliques à Rome en 1671. Celle de la Saint-Martin est l’occasion de mettre à l’honneur le cheval percheron, emblème de notre territoire.

Notre commune peut s’enorgueillir d’avoir encore l’essentiel des services nécessaires à la vie quotidienne. Qu’il s’agisse des écoles, des professionnels de santé, de l’artisanat ou encore du commerce de proximité. Plusieurs grandes surfaces et quelques belles entreprises contribuent à maintenir l’emploi et  la prospérité de notre village.

Membre du Parc Naturel Régional du Perche, située à 50 km de Chartres et de sa cathédrale, 30 km de Nogent le Rotrou la capitale du Perche, notre commune ne manque pas d’atouts et la sortie toute proche de l’autoroute Océane en font un lieu de villégiature idéal.

La commune

 

 

Membre du Parc Naturel Régional du Perche, la Bazoche-Gouet est l’une des cinq baronnies qui constituent le Perche-Gouet, situé au sud-ouest du département. Elle compte aujourd’hui 1310 habitants. Avec 14 autres communes, elle fait partie de la Communauté de communes du Perche-Gouet. Autrefois couverte de forêts, cette terre offre aujourd’hui des paysages plus divers, façonnés par les pratiques agricoles. Le bocage a fait de la place aux cultures céréalières qui au printemps contribuent à mettre en valeur le contour des collines, symbole de ce territoire avec le cheval percheron. Elle se situe à 50 km de Chartres et de sa cathédrale, et à 30 km de Nogent le Rotrou, la capitale du Perche. L’autoroute Océane et sa sortie toute proche en font un lieu de villégiature idéal.

Les services 

© 2023 par Chambres d'hôtes. Créé avec Wix.com

Réservation par téléphone au:

02 37 49 20 25
La Chapelle des Bois